Cantini vous présente leur version du Frosé!

By Posted on 0 2 m read 99 views
Il n’y a aucun doute, cet été, le drink à boire absolument est le Frosé! Il est rafraîchissant, goûteux et simple à préparer! Voici la meilleure recette de Frosé, réalisée avec le vin rosé Cantini!

Les ingrédients:

  • Une bouteille de rosé Cantini (disponible dans les grands supermarchés, 9,99 $) 
  • 95 g de sucre blanc granulé
  • 250 g de fraises coupées en cubes
  • 100 ml d’eau
  • Le jus d’un citron

La préparation:

  • Versez la totalité de la bouteille de rosé Cantini dans un contenant allant au congélateur. Déposer au congélateur pendant six heures ou jusqu’à ce que la consistance soit solide. (À noter que le liquide ne gèlera pas complètement due à la présence d’alcool) 
  • Entre-temps, porter à ébullition l’eau et le sucre granulé jusqu’à ce que le sucre soit complètement dissous pour obtenir un sirop simple. Ajoutez les fraises au sirop et laissez infuser une heure afin que le sirop adopte le goût des fraises. Tamiser le liquide doucement, couvrez et laissez reposer au réfrigérateur pour une heure. 
  • Au robot culinaire, mélangez le vin rosé, le jus de citron, le sirop de fraise ainsi que quelques glaçons jusqu’à l’obtention d’une purée lisse. Laissez reposer le mélange 30 minutes au réfrigérateur et votre Frosé est prêt à être déguster!
  • Versez dans un jolie verre et décorez d’une fraise coupée et d’une feuille de menthe. À votre santé! 

 

Share this article

Nos séries du mois de juillet

By Posted on 0 3 m read 65 views

C’est juillet et joyeuse fête du Canada ou Nationale pour la France ! On vous sort notre sélection séries. N’oubliez pas que ce n’est pas forcément des nouveautés !  Nous espérons qu’elles vous conviendra ! Bon allez c’est parti !

 

 

 

Game of thrones  :

On la regarde pas en ce moment mais soon soon… Que dire de cette série ? Nous attendons avec impatience son retour et toute personne sur cette terre qui n’a jamais vu cette série pour des raisons stupides comme :” j’aime pas, c’est trop mainstream” ou d’autres phrases du genre mérite d’aller au bucher et de se faire dévorer les pieds par des limaces.

 

Les médicis :

J’ai découvert cette série il y a un petit moment mais, je vous la partage. Si vous ne l’avez pas encore vu je vous la conseille vivement. C’est l’histoire de l’ascension de la très célèbre famille Médicis à Florence. Et encore mieux Richard Madden en est l’acteur principal.

Synopsis allociné :

Florence, 1429. Fils de berger, Giovanni de Médicis a transformé la banque familiale en une puissance économique et politique sans précédent. Mais le pouvoir fait des envieux. Lorsqu’il est assassiné, ses fils Cosimo et Lorenzo ne manquent ni de suspects, ni d’ennemis. Au sein même du clan Médicis, l’entente est fragile. Mais l’ennemi est aussi intérieur… S’il sait qu’il faut parfois faire un mal pour un bien, jusqu’où Cosimo sera-t-il prêt à aller pour défendre les Médicis, Florence – et une révolution qu’on appelle aujourd’hui Renaissance ?

 

 

 

Glow :

La nouvelle série de Netflix que, je dois l’avouer, je n’attendais pas vraiment avec impatience car, ça avait l’air pas tip top. Mais ERREUR ! C’est la série à regarder ! Temps de vie : une journée et demie pour la terminer ( I know, I know).  De plus, même si ce sont des femmes qui se battent entre elles et représentent des stéréotypes, ce sont avant tout des femmes fortes et il y a beaucoup de call féministe ainsi que sur les stéréotypes de la société.

Synopsis Allociné :

Ruth Wilder, une actrice en mal de notoriété, trouve dans le monde du lycra et des paillettes du catch féminin une dernière chance de se faire un nom. Obligée de travailler avec douze marginales d’Hollywood, Ruth est aussi en concurrence avec Debbie Eagan, ancienne actrice de soap.

 

Clique :

C’est une série que j’ai trouvé par hasard et j’ai été plus que subjuguée. Créée  par la BBC Three qui est un peu pour moi la bible des séries avec HBO, elle était déjà gagnante. Clique m’a empêché de dormir deux jours entiers. J’étais un véritable Zombie à la fin et vraiment éprouvée par les situations des personnages.  C’est un peu comme regarder Black Mirror toute une nuit : on hésite entre se tirer une ball ou essayer de prendre ce qu’on a regardé comme une éducation personnelle et de travailler dessus.

Synopsis Allociné :

Georgia et Holly, deux meilleures amies, commencent ensemble leur première semaine à l’université d’Edimbourg, quand Georgia se retrouve enrôlée dans un cercle très restreint de filles appartenant à l’élite. Holly, inquiète pour son amie et quelque peu jalouse, tente de s’infiltrer au sein du fameux groupe, sans avoir la moindre idée de ce qui l’attend…

 

 

Share this article

Le viol conjugal : mettre fin à un tabou et un mot sur un fait bien réel

By Posted on 0 4 m read 63 views

Le viol conjugal est encore un fait assez peu connu, et surtout que les hommes ont dû mal à comprendre, à en saisir le sens comme j’ai pu le constater. Et pourtant il existe bel et bien, et il est même plus présent qu’on ne le pense même si c’est à l’intérieur du couple. La perception du viol entre conjoints par la société reste difficile car le “devoir conjugal” reste très ancré, encore aujourd’hui. Dès lors comment pourrait-on s’imaginer à ce qu’une personne puisse être violée par l’être aimé ? Cela arrive plus qu’on ne le pense. Dépendamment des situations, le viol peut se réaliser dans des circonstances en apparence normales, lorsqu’une personne dit non mais que son partenaire la rassure ou lui dit “je t’aime” tout en lui faisant l’amour bien qu’elle ne soit pas consentante. L’amour et le viol sont deux choses différentes : l’être aimant ne doit pas chercher à posséder l’être aimé, à en faire une chose selon ses désirs. Mais il peut également résulter de la manipulation du partenaire. Celui-ci peut par exemple faire culpabiliser, en s’énervant et en disant des mots tels que “putain tu fais chier, tu vas gâcher ma journée, tu gâches tout”. Alors oui, on a beau dire non, parfois la manipulation psychologique est telle qu’on reste là, allongée, à se laisser faire alors qu’on n’a pas envie mais qu’on n’arrive pas à s’opposer physiquement ou psychologiquement et on subi. Oui, on subi.

 

Certains diront peut être que c’est notre faute si nous nous laissons faire, que nous pouvions nous opposer. Et pourtant si ils savaient … C’est un peu finalement comme le “syndrome de la femme battue” (que ce soit physiquement ou psychologiquement) où j’ai déjà entendu dire qu’elle n’avait qu’à pas se laisser faire, qu’à s’imposer ou partir. Oui, partir est une solution mais parfois l’engrenage psychologique dans lequel nous pouvons être pris est tel que nous sommes juste incapable, que malgré tout l’être cher nous aime, il est juste parfois énervé. Ou alors, c’est notre faute et il nous le fait remarquer  : “si je suis comme ça, c’est à cause de toi, de ton comportement et tu mérites d’être maltraitée, ou qu’on te parle mal. Mais tu comprends je t’aime tellement”. Alors dans toute cette manipulation, cette perversité, on se laisse faire. Notre cerveau se déconnecte, et on subi les actes. Si les violences conjugales sont un sujet dont on parle de plus en plus, il en est autrement pour le viol conjugal. Pourtant, il est temps de mettre fin à ce tabou parce que le viol ce n’est pas toujours par une personne externe, accompagné de violences. Il existe cet autre viol, celui qu’on ne veut pas nommer, qu’on ne veut pas voir parce que l’amour est là. Mais, il est là, il est présent et la victime doit aussi se reconstruire, ne pas se laisser prendre dans un engrenage où le viol peut durer des années.

tumblr_m0qbv9Sh861rrq1feo1_500_large

Alors à tous ceux qui ne veulent pas l’entendre : OUI LE VIOL CONJUGAL EXISTE. Il constitue une autre forme de viol que ce que nous entendons habituellement par ce terme. Et pourtant, l’effet est le même : la souffrance, la destruction et la reconstruction. Comment aimer également un nouveau partenaire et faire de nouveau confiance ? Lorsque nous disons non, que nous ne voulons pas faire l’amour, nous n’avons pas besoin de nous justifier. C’est un fait et notre compagnon devrait comprendre que nous n’avons pas toujours envie au même moment. Nous devons tous être libre de notre corps, de nos choix et nous devons nous faire comprendre en disant simplement non sans avoir à nous répéter, à nous justifier, à nous battre pour que notre corps et notre esprit soient respectés. Le viol et les violences conjugaux, qu’ils soient fait à l’encontre de femmes ou d’hommes, ne devraient pas exister dans notre société et ne devraient pas être justifiés par un amour excessif.  Nous devons continuer à témoigner et à les dénoncer pour y mettre fin. Les personnes souffrant de viol ou de violences ont besoin d’être écoutées, d’être aidées et non d’être jugées, elles n’ont pas choisi.

Pour ce faire, il est également temps que le droit français évolue. Or, pour le moment pour qu’un acte puisse être qualifié d'”agressions sexuelles” les éléments de violence, contrainte, menace ou surprise doivent être présents comme vient de le rappeler la Cour de cassation, le 26 avril 2017, qui a débouté une épouse qui avait porté plainte contre son mari pour viol (disponible ici ).

Share this article